Sur Twitter, plusieurs publications partagent des images d'un avion militaire français sur le tarmac d'un aéroport de la République démocratique du Congo en affirmant que la France livre des armes aux rebelles du M23. En réalité, il s'agit d'un simple problème technique. Et ce n'est pas la première fois que Paris est ciblée par ces accusations dans la région.

Lire la suite